grande

grand, grande adjectif (latin grandis) Indique une dimension relative en étendue, en hauteur ou en longueur : C'est un jardin grand comme un mouchoir de poche. Dont les dimensions dépassent la moyenne de sa catégorie : Une grande maison. Un enfant grand pour son âge. Dont la taille, l'importance, le nombre, la quantité sont relativement considérables : Une grande avenue. Qui atteint un haut niveau, un haut degré ; dont l'importance, l'intensité, la durée ou la quantité sont considérables : Une route à grande circulation. À grand renfort de publicité. Indique qu'une quantité est importante subjectivement : La traversée dure trois grandes heures. Qui est remarquable par son élévation, sa noblesse : Faire appel aux grands sentiments. Dont la croissance ou la maturité est avancée ou achevée : Tu es grand, tu peux comprendre. Se dit d'un frère aîné ou d'une sœur aînée : C'est mon grand frère. Qui se distingue par quelque chose d'exceptionnel, par ses qualités éminentes ou par le haut niveau qu'il atteint dans sa catégorie : Un grand philosophe. Un grand amateur de vin. Les grandes dates de l'histoire de France. Indique un rang très élevé dans certaines hiérarchies : Le grand rabbin de France. Qui est propre aux personnages importants, aux cérémonies auxquelles ils participent, etc. : Être en grande tenue. Marque l'emphase : Employer de grands mots. Indique l'intensité dans les locutions verbales avoir faim, soif, peur, besoin, etc. (reste invariable) : Avoir grand faim.grand, grande (citations) adjectif (latin grandis) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Les grands hommes sont plus grands que nature dans le souvenir. Ce que nous voyons en eux, c'est à la fois le meilleur d'eux et le meilleur de nous. Préliminaires à la mythologie Flammarion Jean Le Rond d'Alembert Paris 1717-Paris 1783 Pour avoir le droit d'admirer les erreurs d'un grand homme, il faut savoir les reconnaître, quand le temps les a mises au grand jour. Discours préliminaire à l'« Encyclopédie » Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 Tous les vrais grands hommes aiment à se laisser tyranniser par un être faible. L'Illustre Gaudissart Charles Baudelaire Paris 1821-Paris 1867 Les nations n'ont de grands hommes que malgré elles, — comme les familles. Fusées Léon Bloy Périgueux 1846-Bourg-la-Reine 1917 Napoléon est si grand qu'on dirait que l'empire du monde ne fut pour lui qu'un pis-aller. Le Pèlerin de l'absolu Mercure de France Paul Déroulède Paris 1846-Nice 1914 Tu l'as bien connu ? C'était un grand diable, Leste comme un cerf et fort comme un bœuf ; Le causeur d'ailleurs le plus agréable… Il brisait un sou comme on casse un œuf. Les Chants du soldat Calmann-Lévy Commentaire On trouve une parodie de ce texte dans À la manière de (Reboux et Muller), troisième série : « C'était un géant, un beau capitaine[…] ». Anatole François Thibault, dit Anatole France Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924 Académie française, 1896 Une compagnie formée exclusivement de grands hommes serait peu nombreuse et semblerait triste. Les Opinions de Jérôme Coignard Calmann-Lévy Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 […] Certains hommes répandent, pour ainsi dire de naissance, un fluide d'autorité dont on ne peut discerner au juste en quoi il consiste […] Il en va de cette matière comme de l'amour qui ne s'explique point sans l'action d'un inexprimable charme. Le Fil de l'épée Plon Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 Napoléon, dans le concours des grands hommes, est toujours avant Parmentier. Le Fil de l'épée Plon Remy de Gourmont Bazoches-au-Houlme, Orne, 1858-Paris 1915 Le génie et la vertu ne s'accrochent que par hasard. Ce n'est pas chez les grands hommes qu'il faut aller chercher les modèles pour les ordinaires et nécessaires vertus sociales. Promenades littéraires Mercure de France Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Grands hommes ! Voulez-vous avoir raison demain ? Mourez aujourd'hui. Littérature et philosophie mêlées Jean de La Bruyère Paris 1645-Versailles 1696 L'esprit de parti abaisse les plus grands hommes jusques aux petitesses du peuple. Les Caractères, De l'homme François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Il n'appartient qu'aux grands hommes d'avoir de grands défauts. Maximes Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont Montevideo 1846-Paris 1870 La modération des grands hommes ne borne que leurs vertus. Poésies, II Louis XVIII, roi de France Versailles 1755-Paris 1824 Le privilège des grands hommes est de donner des secousses à leur siècle. La secousse donnée, sauve qui peut. Le Songe de Maurepas Napoléon Ier, empereur des Français Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821 Il faut être plus grands, malgré nous. Lettres, à Alexandre Ier, 2 février 1808 Napoléon Ier, empereur des Français Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821 C'est le succès qui fait les grands hommes. Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 Dans une grande âme tout est grand. Discours sur les passions de l'amour Louis Pergaud Belmont, Doubs, 1882-Marchéville-en-Woëvre, près de Verdun, 1915 « Dire que, quand nous serons grands, nous serons peut-être aussi bêtes qu'eux ! » La Guerre des boutons Mercure de France Ernest Renan Tréguier 1823-Paris 1892 Rien de grand ne se fait sans chimères. L'Avenir de la science Lévy Ernest Renan Tréguier 1823-Paris 1892 La fin de l'humanité c'est de produire de grands hommes. Dialogues et fragments philosophiques, III, Rêves Lévy Ernest Renan Tréguier 1823-Paris 1892 Le salut se fera par des grands hommes. Dialogues et fragments philosophiques, III, Rêves Lévy Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz Montmirail 1613-Paris 1679 Les grands noms sont toujours de grandes raisons aux petits génies. Mémoires Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz Montmirail 1613-Paris 1679 […] Il est, à mon sens, d'un plus grand homme de savoir avouer sa faute que de savoir ne pas la faire. Mémoires Henri Beyle, dit Stendhal Grenoble 1783-Paris 1842 Cent ans après sa mort, le plus grand bonheur qui puisse arriver à un grand homme, c'est d'avoir des ennemis. Armance Alexis Clérel de Tocqueville Paris 1805-Cannes 1859 Les grands hommes se passionnent pour les petites choses, quand les grandes viennent à leur manquer. Correspondance, à G. de Beaumont, 22 mars 1857 Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Les grands hommes meurent deux fois, une fois comme hommes, et une fois comme grands. Cahier B 1910 Gallimard Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues Aix-en-Provence 1715-Paris 1747 La modération des grands hommes ne borne que leurs vices. Réflexions et Maximes François Marie Arouet, dit Voltaire Paris 1694-Paris 1778 L'amitié d'un grand homme est un bienfait des dieux. Œdipe, I, 1, Philoctète Henri III, roi de France Fontainebleau 1551-Saint-Cloud 1589 Qu'il est grand ! plus grand encore mort que vivant ! Commentaire Phrase prononcée devant le corps du duc de Guise, que le roi venait de faire assassiner à Blois. John Emerich Dalberg, 1er baron Acton Naples 1834-Tegernsee 1902 Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument. Les grands hommes sont presque toujours des hommes méchants. Power tends to corrupt, and absolute power corrupts absolutely. Great men are almost always bad men. Historical Essays and Studies Ugo Foscolo île de Zante 1778-Turnham Green, près de Londres, 1827 La gloire des grands hommes tient pour un quart à leur audace, pour deux quarts au hasard, pour le dernier quart à leurs crimes. La fama degli eroi spetta un quarto alla loro audacia ; due quarti alla sorte ; e l'altro quarto a' loro delitti. Ultime Lettere di Jacopo Ortis, 4 décembre 1798 sir James Frazer Glasgow 1854-Cambridge 1941 Le monde est incapable de vivre au niveau de ses grands hommes. The world cannot live at the level of its great men. Le Rameau d'or, XXXVII Friedrich Nietzsche Röcken, près de Lützen, 1844-Weimar 1900 Un peuple est un détour que prend la nature pour parvenir à six ou sept grands hommes — et pour les éviter ensuite. Ein Volk ist der Umschweif der Natur, um zu sechs, sieben großen Männern zu kommen. — Ja : und um dann um sie herum zu kommen. Le Gai Savoir grand, grande (difficultés) adjectif (latin grandis) Construction et sens Place de grand. Un grand homme = un homme éminent, remarquable, célèbre. Un homme grand = un homme de haute taille. Accord Grand employé avec ouvert. Dans l'expression grand ouvert, grand, bien qu'en emploi adverbial, s'accorde avec l'adjectif : un portail grand ouvert, des battants grands ouverts, une porte grande ouverte. ● grand, grande (expressions) adjectif (latin grandis) Être assez grand pour, être capable de faire quelque chose sans l'aide de personne. Grand homme, homme célèbre, qui a réalisé de grandes choses. Grande classe, classe supérieure dans les établissements scolaires. Grand nom, personne qui appartient à une famille noble ou célèbre ; personne influente dans son domaine. Grands Jours, en France, au Moyen Âge, haute juridiction de certains grands feudataires de la Couronne ; sous l'Ancien Régime, assises judiciaires tenues par une délégation d'un parlement dans une grande ville de son ressort. (Dotés des mêmes pouvoirs que les parlements, ils étaient destinés à rapprocher la justice souveraine des justiciables et à réprimer les abus des officiers et des grands seigneurs dans les provinces. Les derniers Grands Jours, qui se tinrent à Clermont en 1665-1666, furent relatés par Fléchier dans ses Mémoires sur les Grands Jours d'Auvergne [1844].) Grand axe, axe focal pour une ellipse. Grand cercle d'une sphère S, intersection de S avec un plan contenant son centre. Loi faible des grands nombres, loi que suit une suite de variables aléatoires si la moyenne de ces variables converge en probabilité vers une variable aléatoire ou un nombre certain. Loi forte des grands nombres, loi que suit une suite de variables aléatoires si la moyenne de ces variables converge presque sûrement vers une variable aléatoire ou un nombre certain. ● grand, grande (synonymes) adjectif (latin grandis) Indique une dimension relative en étendue, en hauteur ou en...
Synonymes :
- étendu
Contraires :
- réduit
Dont les dimensions dépassent la moyenne de sa catégorie
Synonymes :
- élancé
Contraires :
Dont la taille, l'importance, le nombre, la quantité sont relativement...
Synonymes :
- énorme
Contraires :
Qui atteint un haut niveau, un haut degré ; dont l'importance...
Synonymes :
Contraires :
- léger
- médiocre
Indique qu'une quantité est importante subjectivement
Synonymes :
- bon
- prolongé
Contraires :
Qui est remarquable par son élévation, sa noblesse
Synonymes :
- élevé
Contraires :
- médiocre
- piètre
Dont la croissance ou la maturité est avancée ou achevée
Synonymes :
Contraires :
Qui se distingue par quelque chose d'exceptionnel, par ses qualités éminentes...
Synonymes :
- distingué
- éminent
- génial
- réputé
- sacré (familier)
- supérieur
Contraires :
- médiocre
- piètre
Indique un rang très élevé dans certaines hiérarchies
Synonymes :
Contraires :
grand, grande nom Familier. Dans les établissements scolaires, élève d'une classe plus avancée que d'autres : La cour des grands. Personne dont la taille est relativement plus grande que celle des autres : Pour la photo on a placé les grands derrière. Enfant, adolescent considéré du point de vue de son expérience, de sa relative autonomie, par opposition au petit enfant : Tu es une grande maintenant, tu peux aller à l'école seule.grand, grande (citations) nom Philippe Néricault, dit Destouches Tours 1680-Villiers-en-Bière 1754 Académie française, 1723 Quand on fait trop le grand, on paraît bien petit. Le Glorieux, III, 5, Lisette grand, grande (expressions) nom Les grands, les adultes, les grandes personnes. Mon grand, ma grande, termes affectueux.

Grande (Rio), ou Grande del Norte (Rio), ou Bravo (Río)
fl. des È.-U. (2 900 km); naît dans les montagnes Rocheuses, traverse du N. au S. l'état du Nouveau-Mexique, sépare le Texas et le Mexique et se jette dans le golfe du Mexique.

grand, grande [gʀɑ̃, gʀɑ̃d] ou en liaison [gʀɑ̃t] adj.
ÉTYM. V. 881, grant, abstrait (sens II.); grand, grande, sens I., 1080; lat grandis qui a éliminé magnus.
Qui dépasse la moyenne (emploi absolu); qui a des dimensions, une importance, une valeur supérieure (emplois relatifs).
———
I (Dans l'ordre physique, concret). Qui est quantitativement important.
REM. Dans ce sens, grand, épithète, se place en général avant le nom, sauf avec des noms de personnes, pour éviter l'ambiguïté avec le sens II (femme grande, un écrivain très grand; toujours après le mot homme; mais on dit cependant un grand type, etc.).
1 (1080). Dont la hauteur dépasse la moyenne. a (Personnes, animaux). De taille supérieure à la moyenne. || Un homme grand, très grand (→ Athlète, cit. 7; corpulent, cit. 1). || Un homme grand et maigre. Asperge (cit. 2), échalas (cit. 3 et 4), escogriffe (cit. 1 et 2), flandrin, perche. || Il est grand et mince. Élancé (cit. 1). || Grand et fort. || Extrêmement grand. Géant, gigantesque, immense. || Grande femme, femme grande. || De belles grandes filles. || Une grande blonde (cit. 9).(Avec un subst. abstrait). || Grande taille. Élevé, haut, imposant.(Animaux). || Grands animaux (→ Attacher, cit. 89; aumaille, cit. 1; bramement, cit. 1).Loc. fig. Monter sur ses grands chevaux (cit. 38 et 39). || Grands arbres (→ Attacher, cit. 46).
1 Adonc monta Gargantua sur sa grande jument (…) et trouvant en son chemin un haut et grand arbre (…) dit : « Voici ce qu'il me fallait : cet arbre me servira de bourdon et de lance. » Et l'arracha facilement de terre (…)
Rabelais, Gargantua, XXXVI.
2 Qu'il apparut plus grand que de coutume
Si que marchant au milieu des plus forts,
Haut relevé de la tête et du corps,
Les surpassait (…)
Ronsard, la Franciade.
3 Un grand Bulgare, haut de six pieds (…)
Voltaire, Candide, VIII.
(Dans des désignations d'espèces animales). || Les grands singes, les grands anthropoïdes. || Grand duc. || Grand corbeau.
b (Choses). De hauteur remarquable. || De grandes colonnes. → Assemblage, cit. 10.
4 (…) Ce Pic, le plus haut des Espagnes,
N'existe point. S'il m'est caché par ces montagnes,
Il n'est pas grand. Un jeu d'ombre l'anéantit.
Hugo, la Légende des siècles, Cid exilé, II.
5 Mais Hamilcar tendait ses yeux sur une grande tour dont les trois étages faisaient trois monstrueux cylindres (…) Ce haut édifice dominait les bâtiments (…)
Flaubert, Salammbô, VII, p. 138.
Mar. || Grand mât. « Pour les navires à voiles l'adjectif grand s'applique particulièrement à des objets qui appartiennent au grand mât et qui en dépendent » (Gruss). || Grands bras, grand mât de hune, grands haubans, grand foc, grand-voile.
6 Une vigie était placée sur le beaupré, une autre dans le petit hunier du grand mât.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. I, p. 356.
(Végétaux). || Un grand arbre, élevé. || De grandes herbes. Haut.(Dans des désignations, le syntagme désignant en général le nom vrai de la plante, par opposition à des expressions différentes). || Grande ortie : l'ortie vraie. || Grand basilic, grande ciguë, grande gentiane, grande marguerite, grande mauve, grand plantain, grand soleil.
2 (Fin Xe). Spécialt. (Personnes; avant le nom). La taille marquant un degré de croissance. a Qui atteint toute sa taille ou une taille notable. Adulte. || Ses enfants sont déjà grands. || De grands enfants. || Tu comprendras quand tu seras grand. || Tu n'es pas assez grand pour sortir seul. || Il est assez grand pour… || C'est maintenant une grande fille. || Elle se fait grande (→ Fainéantise, cit. 1). || Tu es trop grand pour te faire câliner comme un bébé (→ Câlinerie, cit. 1).(Animaux). || Ce jeune chien est déjà grand. || « Petit poisson deviendra grand » (→ Attendre, cit. 87, La Fontaine). Grandir.
7 Elle allait sur ses treize ans, grande déjà comme une asperge montée, avec un air d'effronterie (…)
Zola, l'Assommoir, X.
Par ext. (dans les composés grand-père, grands-parents, etc.). Âgé. || Grande personne : adulte (par rapport aux enfants). || « Le fond de tout, c'est qu'il n'y a pas de grandes personnes » (Malraux, Antimémoires).
8 (…) les enfants se taisent à l'approche des grandes personnes.
Cocteau, les Enfants terribles, p. 5.
b N. m. pl. (1825). Fam. || Les grands : les enfants plus âgés; les adultes. || Il a trouvé un grand qui le protège. || Ce gosse parle, se conduit déjà comme un grand.
9 (…) un grand, c'est-à-dire un jeune homme au delà de la puberté et ayant un pied de plus que nous.
Stendhal, Vie de Henry Brulard, 24.
Spécialt. Les écoliers plus âgés. || Le réfectoire des grands.Adj. || Le grand lycée : le lycée des grands. || Les grandes classes.
Au sing. || Un grand : un adulte.Loc. Tout seul comme un grand, sans aide.
10 Voltigez ! l'opérateur devra se débrouiller astucieusement ! Comme un grand !
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 413.
Loc. fam. Être assez grand pour : être en état de (sans avoir besoin de l'aide de personne). Taille (être de taille à). || Laisse-moi tranquille, je suis assez grand pour savoir ce que j'ai à faire, pour m'en charger moi-même. || Vous êtes assez grand pour lui dire ce que vous en pensez.
11 On fut demander à Matta s'il n'était pas assez grand pour faire lui-même ses présents à Madame de Senantes, sans les envoyer par le chevalier de Grammont.
Hamilton, Mémoires du comte de Gramont, 4.
c N. || Mon grand, ma grande, s'emploie comme appellatif affectueux, à une personne plus jeune, qu'on affecte de traiter comme un adolescent.
3 (1080; avec un subst. nom de chose; avant le nom). Dont les dimensions sont supérieures à la moyenne (la hauteur n'étant pas, ou pas seule en cause). a De forte longueur. Long. || Grands pieds, grandes mains (→ Bossué, cit. 2), grands bras (→ Branche, cit. 2). || Grands yeux, grands cils (→ Abaisser, cit. 2). || Grands cheveux bouclés (cit. 5), grande perruque (→ Cap, cit. 1). || Un grand pas (→ Arracher, cit. 36). || Aller (cit. 7), marcher à grands pas (→ Bouc, cit. 3), à grandes enjambées (cit. 2). || Grande distance. Astronomique. || Grandes rivières, grands fleuves (cit. 1, 2 et 5). || Grandes lignes. || Grand parcours. || Grande épée, grand bâton. || Grande robe, grande veste. || Grand comme la main.
12 Indépendamment de ces deux rues principales, diamétrales (…) la Ville et l'Université avaient chacune leur grande rue particulière, qui courait dans le sens de leur longueur, parallèlement à la Seine.
Hugo, Notre-Dame de Paris, III, II.
13 Presque jamais d'arbres, au Maroc; mais, en revanche, toujours ces grandes lignes tranquilles des paysages vierges que n'interrompt ni une route, ni une maison, ni un endos.
Loti, Au Maroc, p. 23.
(Hauteur). || Une grande tour. Haut, et ci-dessus, I., 1.
b (Dans le temps, dans le déroulement ou à la fois dans le temps et l'espace). Long. || Pendant un grand moment. || De grandes étapes. || Nous avons fait un grand tour. || Une très grande phrase. → aussi cit. 24, et supra (unités de mesure). — Grand film : film de long métrage.
13.1 On fait silence. Le premier grand film commence.
R. Queneau, Loin de Rueil, p. 39.
c XVIIe. (Quant à la surface). Ample, étendu, large, spacieux, vaste. || Un grand salon, un grand appartement, une grande pièce (→ Arranger, cit. 9; carabine, cit. 1). || Le grand salon (quand il y a plusieurs salons). Loc. || Grand magasin. || Grande surface. Grande surface. || Grand ensemble. Grand ensemble. || Un grand lac (→ Asphalte, cit. 1), de grands bois (→ Canal, cit. 2), de grandes forêts. || Grande culture (cit. 3). || Grande ville, vaste et peuplée, importante (→ Étrangement, cit. 1). || Le grand ciel (cit. 19; → aussi bleu, cit. 10). || Grande feuille, grande carte (→ Brigantine, cit. 1; cahute, cit. 2). || Rendre plus grand. Agrandir, augmenter.
14 Que le monde, dit-il, est grand et spacieux !
La Fontaine, Fables, VIII, 9.
15 (…) un simple paysan qui a trouvé les moyens de fabriquer à meilleur marché que partout ailleurs les chapeaux à grands bords en usage dans le pays (…)
Balzac, le Médecin de campagne, Pl., t. VIII, p. 358.
16 Pour l'enfant, amoureux de cartes et d'estampes,
L'univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !
Baudelaire, les Fleurs du mal, Le voyage.
17 Deux liards couvriraient fort bien toutes mes terres, Mais tout le grand ciel bleu n'emplirait pas mon cœur.
Hugo, la Légende des siècles, X, Aymerillot.
Se dit d'une lettre majuscule. || Un petit f et un grand F.(Dans un système de subdivisions). || Grand A, petit b.
Ouvert (d'un orifice). || Ouvrir une grande bouche, ouvrir la bouche aussi grande qu'un four (→ Bâiller, cit. 1).Ouvrir de grands yeux, qui deviennent grands par le mouvement qui les fait ouvrir davantage. Étonnement. || Elle ouvrit la fenêtre toute grande (→ Firmament, cit. 2).
18 La porte s'ouvrit. Elle s'ouvrit vivement, toute grande, comme si quelqu'un la poussait avec énergie et résolution.
Hugo, les Misérables, I, II, III.
19 L'enfant accaparé par les belles images
Écarquille les siens moins démesurément
Quand tu fais les grands yeux je ne sais si tu mens (…)
Aragon, les Yeux d'Elsa, I.
REM. Dans grand ouvert, grand s'accorde généralement : la bouche grande ouverte (→ Cantique, cit. 4), fenêtres grandes ouvertes (→ Bruissement, cit. 5); cependant si l'on donne à grand une valeur adverbiale, il reste invariable (cf. Grevisse, no 385).
20 Il avait les yeux grands ouverts et me fixait.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 250.
d (Quant au volume et à l'ensemble des dimensions en général). || Deux fois, trois fois… plus grand. Double, triple, multiple. || Extrêmement grand. Colossal, démesuré, effrayant, énorme, monumental. || Grand édifice (→ Appui, cit. 15). || Grand tonneau. || Grand trou. Profond. || « Mon verre n'est pas grand… » (→ Boire, cit. 9, Musset).
21 (…) hier Baltimore, aujourd'hui Knoxville, après-demain la Nouvelle-Orléans, et puis nous nous envolons, après avoir admiré la plus grande usine ou le plus grand pont ou le plus grand barrage du monde (…)
Sartre, Situations III, p. 75.
Loc. La grande tasse : la mer.
Par métaphore.Héros d'épopée, héros de roman, plus grand que nature. — ☑ Avoir les yeux plus grands que le ventre : demander, se faire servir plus de nourriture qu'on n'en peut absorber. Avide.
22 Les dieux d'Homère sont des hommes plus grands et plus forts que nature, soit au physique, soit au moral.
Marmontel, Éléments littéraires, in Littré, art. Nature.
N. m. || L'infiniment grand, selon Pascal (→ Atome, cit. 17).
Dans les désignations géographiques, pour distinguer des lieux-dits. || Le Grand X, le Petit X, etc. || La Grande-Motte.(Pays). || La Grande-Bretagne.
REM. Les sens c et d sont impossibles à distinguer lorsqu'il s'agit de la surface terrestre et des entités géographiques.
4 (Avant le nom; correspond à petit, I., 5.). En parlant des mesures, dans des évaluations. || Grande hauteur, profondeur, largeur (→ Ascension, cit. 5). || Grande contenance, capacité. || Grande surface. || Grand poids. || Grand espace, grande durée. || Grande quantité. || Grand nombre. Illimité, immensurable, incommensurable, infini, maximum. || À grande vitesse. → À toute vitesse. || Rouler à grande allure (→ Camion, cit. 3). || Aller grand train. Beau, bon. || Grande somme. || Grande part. || Grand âge.Mar. || Phare de grand atterrissage.
23 Singulières erreurs, illusions d'optique. Il y a des pays qui sont grands et qui paraissent petits. Il y a des pays qui sont petits et qui paraissent grands. Tout ainsi et du même regard il y a des périodes, des temps qui sont grands et qui paraissent petits, qui sont longs et qui paraissent courts. Et il y a des temps qui sont petits, qui sont courts, et qui paraissent longs, qui paraissent grands.
Ch. Péguy, Victor-Marie comte Hugo, p. 61.
(Temporel → aussi ci-dessus). Plus long que le nombre indiqué. Bon. || Deux grandes heures : deux heures et plus. || Il vous faut compter quinze grands jours avant d'avoir vos papiers, au minimum quinze jours et sans doute davantage. || C'est à deux grandes lieues d'ici. || Il vous en faut deux grands mètres.
24 Je ne doute pas que si quelque capitaine des grands grenadiers lit jamais cet ouvrage, il ne hausse de deux grands pieds au moins les bonnets de sa troupe (…)
Voltaire, Micromégas, V.
25 Jean réfléchit une grande minute.
Zola, la Terre, II, III, p. 124.
Qui paraît long. || Je suis resté deux grands mois dans le plâtre !
26 Chère infidèle ! eh bien, qu'êtes-vous devenue ?
Depuis quinze grands jours vous n'êtes pas venue !
Th. de Banville, Odes funambulesques, « Une vieille lune ».
5 (1680; avant le nom; correspond à petit, I., 6., sauf en locution). Très abondant ou très intense, très important. || Grande foule. Nombreux. || Grands concours de peuple. || Grandes eaux (vieilli). Crue.Mod. || Les grandes eaux de Versailles, la mise en action simultanée de tous les jets d'eau et cascades. || Laver à grande eau, avec beaucoup d'eau. || Grande pluie. || J'en ai une grande provision. || Il n'a pas grand argent, pas beaucoup d'argent. || Une grande fortune. Ample, beau, gros. || Une grande dépense. Considérable (cit. 3).À grands frais : en dépensant beaucoup. || Trop grand. Excessif.
27 Du coup, reprit Farrabesche, je compris monsieur Bonnet, il n'eut pas de grandes paroles à me dire pour m'expliquer ma besogne.
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 674.
27.1 Par ces grands mauvais temps, quelques couples de jaguars et des bandes de quadrumanes s'aventuraient jusqu'à la lisière du plateau.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. II, p. 590-591 (1874).
28 Des pluies de déluge lavèrent le pavé à grande eau, nettoyèrent le ciel et le laissèrent pur de nuages au-dessus des rues luisantes.
Camus, la Peste, p. 264.
(Ne correspond pas à petit).Loc. Il n'y a pas grand monde, pas beaucoup de monde.Film, pièce à grand spectacle, qui présente une mise en scène, des décors importants.
Le grand public : la partie la plus importante du public, incluant le public populaire (et opposée implicitement ou explicitement par le locuteur à une fraction plus restreinte qu'il considère en quelque manière comme une « élite » : élite culturelle ou intellectuelle, le plus souvent; élite par la fortune, etc.). || Ce metteur en scène a surtout tourné des films d'art et d'essai, il ne s'est guère adressé au grand public.
(1549). || Le grand jour. — ☑ Loc. Faire qqch. au grand jour, au vu et au su de tous.(1676). || Le grand air : l'air abondant, sain et vif qui circule dans un espace découvert (opposé à confiné). || Cet enfant a besoin de grand air, du grand air de la campagne. || Linge exposé au grand air.Loc. Faire qqch. au grand air.Grand vent (→ Brûler, cit. 4). || Grande marée. || Grand feu (→ Absence, cit. 5). || Grande chaleur, grand froid. Intense, terrible, vif, violent. || Grande lumière (→ Auprès, cit. 13). || Grands éclats. || Grand bruit (→ Affecter, cit. 2; ample, cit. 1; apprêter, cit. 2). || Grands cris (→ Bousculer, cit. 4), grand tapage (→ Faire, cit. 258). || Grand silence (→ Faire, cit. 257). || Grand soupir. || Grand effort, grande fatigue. || Grand coup (cit. 52 et 63).
29 Ce grand bruit et cette grande lumière avaient attiré les Barbares au pied des murs (…) ils regardaient béants d'horreur.
Flaubert, Salammbô, XIII, p. 298.
30 (…) les méfaits du grand air, fauteur de rides, des éphélides et des poils de moustache.
Colette, Belles saisons, p. 37.
Loc. Une voiture grand sport.
———
II (Avant le n., en épithète). Dans l'ordre qualitatif (non mesurable).
1 (1080; au sens le plus général). Considérable, extraordinaire, important. || Une grande querelle (→ Aborder, cit. 6), une grande passion (→ Absence, cit. 6), de grands soucis (→ Absent, cit. 7). || Grande aversion (→ Absolu, cit. 10), grande absurdité (cit. 2), grande question (→ Affaiblir, cit. 7), grands problèmes, grande nouvelle (→ Annoncer, cit. 1), grands événements (→ Approche, cit. 23), grand dessein (→ Appuyer, cit. 4), grand secours (→ Aride, cit. 5), grande règle (→ Attarder, cit. 5), grand bonheur (→ Attente, cit. 9), grand chagrin, grand mérite, grands vices. || Grande cruauté ( Atroce, terrible). || Le plus grand de tous les maux (→ Causer, cit. 1). || Si grand. Tel (→ Estime, cit. 2).
(Sans article). Beaucoup (de…). || Avoir grand avantage à… (→ Absolument, cit. 4). || Faire grand tort à qqn (→ Ânerie, cit. 3). || Avoir grand besoin de qqch. (→ Arrêter, cit. 72). || Faire grand cas de… (→ Assaisonner, cit. 2). || Grande attention (cit. 29). || Remède qui fait grand bien. || Je ne vois pas grand mal à cela.
(1611). Spécialt (équivalent d'un superlatif). || Grand travailleur. || Une grande beauté (→ Autre, cit. 107). || Grand lâche, grand sot, grand imbécile. Gros; fieffé.Le grand banditisme : le banditisme organisé. || Un grand joueur, un grand buveur. || Grande coquette. || Grande amoureuse. || Grand menteur, grand dépensier, grand escroc (cit. 1). || Grande bavarde. || Grand blessé : blessé grave (→ Achever, cit. 21). || Grand brûlé.
31 (…) ces grands faiseurs de protestations.
Molière, le Misanthrope, I, 1.
32 Ce que quelques-uns appellent babil est proprement une intempérance de langue qui ne permet pas à un homme de se taire. « Vous ne contez pas la chose comme elle est, dira quelqu'un de ces grands parleurs (…) j'ai tout su, et si vous vous donnez la patience de m'écouter, je vous apprendrai tout. »
La Bruyère, les Caractères de Théophraste, VII, Du grand parleur.
33 Vous êtes de grands ignorants tous tant que vous êtes ! s'écria le Grec (…)
Voltaire, Zadig, XII.
33.1 J'ai vu un grand industriel. Il était d'ailleurs tout petit, ainsi qu'il arrive souvent des grands écrivains, des grands artistes, des grands avocats, des grands médecins…
O. Mirbeau, la 628-E 8, Chez les Belges, p. 97.
REM. Les dernières occurrences sont au sens 3. ci-dessous.
Loc. De grand matin (cit. 14) : à l'heure la plus matinale; très tôt le matin.Au grand jamais.Au grand complet.
34 Vous avez dû partir de grand matin de Limoges, pour être ici à dix heures, je vais donc tout préparer pour le déjeuner.
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 616.
35 Toi que mes bras au grand jamais n'enlaceront (…)
Aragon, les Yeux d'Elsa, Plainte pour la mort…
Extrême. || Le Grand Nord.La grande banlieue : la banlieue la plus éloignée du centre de la ville.
2 (Majoratif, qui distingue parmi les autres). Essentiel, important, principal. || Les grandes villes d'Europe. || Les grands principes de la morale. || Le grand point est de… || Le grand jour est arrivé.Le grand soir (de la révolution). || La Grande Guerre. || Grandes écoles. || Grands vins, grands crus. Meilleur.
36 Je voudrais bien savoir si la grande règle de toutes les règles n'est pas de plaire (…)
Molière, Critique de l'École des femmes, V, 6.
36.1 Elle me parla d'un sentiment grave et profond qu'elle nourrissait depuis plus d'un an pour un garçon de très bonne famille, qui sortait « des grandes écoles » (…)
M. Aymé, le Vin de Paris, L'indifférent, p. 20.
(Fin XVe, Commynes). Spécialt. Qui a une importance particulière sur le plan politique, économique ou social.
a (Choses). || Les grandes puissances.N. m. (Surtout plur.). || Les Grands : les grandes puissances. || Les cinq Grands : les cinq grandes puissances qui ont un siège permanent et le droit de veto au Conseil de Sécurité de l'O. N. U. (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni et U. R. S. S.). || Les deux Grands : les États-Unis et l'U. R. S. S. Super-grand, superpuissance.
36.2 Des conjonctures comme celles qui surgiraient à propos de Suez, si l'Angleterre et la France étaient amenées à intervenir par la force, pourraient-elles précipiter la catastrophe contre le gré des Américains et des Russes ? Je le crois. Je crois qu'aucun des deux « grands » ne saurait consentir à perdre la face.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 258.
36.3 Que sont devenues les Nations-Unies ? Une espèce de club où on boit du whisky et où on fait beaucoup de longs discours. De quoi parle-t-on ? De tous les problèmes qui ne sont vraiment pas importants pour les deux Grands.
Han Suyin, in Planète, no 4, févr. 1969, p. 124.
La grande industrie.N. m. (V. 1960). || Les grands : entreprises, groupes d'entreprises ou États qui occupent une place dominante sur un marché ou dans un secteur de production. || Les grands se partagent ce marché. || « “Plusieurs Grands” de l'agro-alimentaire français » (l'Express, 13 oct. 1979, p. 143).(1972). || Un grand de (et nom de domaine). || Son groupe est devenu un grand de l'informatique.
REM. On trouve parfois la forme féminine, par ex. en parlant d'une grande banque (1972), d'une grande agence de presse (1975). || « Les quatre grandes (agences de presse), soit deux agences américaines, une anglaise et une française » (le Monde, 9 nov. 1978).
b XIIe. (Personnes). Condition, rang, dignité. || Un grand personnage (cit. 2). || Grand seigneur. Seigneur. || Grande dame (cit. 11). || Le grand monde (→ Fils, cit. 7). || Les grands dignitaires (→ Archichancelier, cit.). || « Pour grands que soient les rois… » (→ Autre, cit. 2, Corneille). || Les grands bourgeois : la haute bourgeoisie.Un grand médecin, un grand avocat.
37 Dieu seul est grand, mes frères, et dans ces derniers moments surtout où il préside à la mort des rois de la terre, plus leur gloire et leur puissance ont éclaté, plus, en s'évanouissant alors, elles rendent hommage à sa grandeur suprême.
Massillon, Oraison funèbre de Louis XIV.
38 (…) ne point supposer ce qui est faux, je veux dire que le grand ou le beau monde sait sa religion et ses devoirs (…)
La Bruyère, les Caractères, XV, 29.
39 Elle a les traditions de la grande compagnie, elle possède une immense instruction, connaît le blason du premier comme du dernier gentilhomme en Europe.
Balzac, le Lys dans la vallée, Pl., t. VIII, p. 846.
40 Pour comble de malheur Pierrot est amoureux, non pas du joli museau noir, de la jupe losangée de Colombine, mais d'une grande dame, d'une très grande dame, d'une Éloa, d'une duchesse !
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, p. 57.
40.1 Allez voir la femme d'un grand médecin, d'un grand avocat, d'un grand banquier, d'un grand seigneur : ce n'est certes pas son hôtel ou son appartement qui pourra vous le dire, vous n'apprendrez pas de lui non plus si sa maîtresse est intelligente ou bête, idéaliste ou positive.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 435.
Les grands commis de l'État.
(Institutions). || Les grands corps de l'État : les corps de hauts fonctionnaires.
(1546). Qui a le titre le plus haut. || Grand prêtre (→ Arrestation, cit. 3). || Grand chambellan, grand écuyer, grand veneur, grand maître de l'Université. || Grand officier de la Légion d'honneur. || Un des grands colliers (cit. 5) de l'ordre. || Grand cordon.Le Grand Turc (→ Accoupler, cit. 1). Sultan. || Le Grand Mogol.Par anal. || Grande Maîtrise de l'ordre de Malte.
41 Le titre de grands a toujours été donné en France à plusieurs premiers officiers de la couronne, comme grand-sénéchal, grand-maître, grand-chambellan, grand-écuyer, grand-échanson, grand-panetier, grand-veneur, grand-louvetier, grand-fauconnier. On leur donna ces titres par prééminences, pour les distinguer de ceux qui servaient sous eux.
Voltaire, Dict. philosophique, Grand.
Par ext. Propre aux grands personnages, aux occasions où ils paraissent. || Avoir grand air (cit. 15 et 16). || Une grande façon (cit. 41). || Être en grande tenue. || Donner un grand dîner. || Grande cérémonie. || En grande pompe. || Une grande naissance. || Un grand nom. Auguste. || Grand emploi, grand poste. Élevé (→ Arriver, cit. 29; emploi, cit. 11).
42 Serait-ce un habitant de l'empire céleste ?
Ses traits sont grands et fiers (…)
André Chénier, Bucoliques, « L'aveugle ».
43 M. Valenod regarda un de ses gens en grande livrée, qui disparut et bientôt on n'entendit plus chanter.
Stendhal, le Rouge et le Noir, I, XXII.
N. m. (V. 1500). Hist. Grand personnage, grand seigneur. Aristocrate, magnat, noble. || La Bruyère a peint les grands dans le chapitre IX des Caractères (→ Alerte, cit. 6; autre, cit. 14). || Situation, attitude, sentiments des grands (→ Adulateur, cit. 1; apparence, cit. 10; assez, cit. 32; assistance, cit. 3; brigue, cit. 3; dès, cit. 7; encensoir, cit. 4). || « Les grands de la terre, arbitres (cit. 11, Bossuet) du monde ».(Déb. XVIIe). || Grand d'Espagne, titre donné aux plus hauts seigneurs qui ont le privilège de rester couverts devant le roi (→ Financier, cit. 3).
44 (…) tous les emportements, toute la violence et toute la vanité des grands vient de ce qu'ils ne connaissent point ce qu'ils sont (…)
Pascal, Opuscules, Trois discours sur la condition des grands.
45 Pendant que les grands négligent de rien connaître, je ne dis pas seulement aux intérêts des princes et aux affaires publiques, mais à leurs propres affaires (…) des citoyens s'instruisent du dedans et du dehors d'un royaume, étudient le gouvernement (…) se placent, s'élèvent, deviennent puissants (…) Les grands, qui les dédaignaient, les révèrent : heureux s'ils deviennent leurs gendres.
La Bruyère, les Caractères, IX, 24.
46 Grand est autre que puissant : on peut être l'un et l'autre; mais le puissant désigne une place importante, le grand annonce plus d'extérieur et moins de réalité; le puissant commande, le grand a des honneurs.
Voltaire, Dict. philosophique, Grand.
47 (Don Ricardo salue profondément le roi, et met son chapeau sur sa tête.)
— Vous vous couvrez ?
Don Ricardo. Seigneur, vous m'avez tutoyé.
(Saluant de nouveau.)
Me voilà grand d'Espagne.
Hugo, Hernani, IV, 1.
47.1 Dans le capitulaire qu'il édicta en 864, le roi Charles le Chauve tenta de limiter le préjudice causé de ce fait à ses grands en imposant aux rustres résidant dans les zones soumises aux alertes d'être présents sur le lieu coutumier de leur activité au moment des semailles, au moins, et des moissons.
Georges Duby, Guerriers et Paysans, p. 135.
Mod. (opposé à petits)
48 Les grands sont ce qu'ils veulent, les petits sont ce qu'ils peuvent (…)
Hugo, l'Homme qui rit, II, III, IX.
49 Il n'y a de repos, vous dis-je, que pour les petits, que dans le mépris des grands qui ne peuvent penser au peuple que par intérêt ou sadisme (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 68.
Loc. Les grands de ce monde : les puissants.
3 (Correspond à petit, II., 3.). Qui a de la valeur (mérite, qualités intellectuelles ou morales, talents). Fameux, glorieux, illustre, supérieur. || Un grand homme (→ Abuser, cit. 17; agacement, cit. 2; amitié, cit. 9; appartenir, cit. 27; brouter, cit. 3; favoriser, cit. 2). Génie, héros. || Grand prince, grand capitaine, grand ministre (→ Centre, cit. 21). || Grand philosophe (→ Apostropher, cit. 1), grand penseur (→ Attaquer, cit. 53), grands esprits (→ Blasphème, cit. 4). || Grande figure du passé (→ Attarder, cit. 8). || Grand écrivain (→ Aucun, cit. 43; auteur, cit. 23; caprice, cit. 10). || Grand poète (→ Article, cit. 20; centupler, cit. 1). || Grand artiste (cit. 5). || Grand peintre (→ Effacer, cit. 16). || Les grands créateurs (→ Autorité, cit. 47). || Grand acteur. || Grand médecin (→ Abord, cit. 12). || Les grands maîtres. || Un grand champion.En quoi l'homme est grand (→ Connaître, cit. 36, Pascal). || Il fut grand par certains côtés. || Si grands qu'ils aient été, ils ne furent que des administrateurs (cit. 2). || « Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur » (cit. 14, Musset).
50 Aussi avait-il (Condé) pour maxime : écoutez, c'est la maxime qui fait les grands hommes : que dans les grandes actions il faut uniquement songer à bien faire, et laisser venir la gloire après la vertu.
Bossuet, Oraison funèbre de Condé.
51 Ce grand, ce sublime Corneille,
Qui plut bien moins à notre oreille
Qu'à notre esprit, qu'il étonna (…)
Voltaire, le Temple du goût.
52 Grand est un des mots le plus fréquemment employés dans le sens moral, et avec le moins de circonspection. Grand homme, grand génie, grand esprit, grand capitaine, grand philosophe, grand orateur, grand poète; on entend par cette expression « quiconque dans son art passe de loin les bornes ordinaires ». Mais comme il est difficile de poser ces bornes, on donne souvent le nom de grand au médiocre.
Voltaire, Dict. philosophique, Grand.
53 Bonaparte n'est point grand par ses paroles, ses discours, ses écrits, par l'amour des libertés qu'il n'a jamais eu (…) il est grand pour avoir créé un gouvernement régulier, un code de lois (…) des cours de justice, des écoles, une administration forte, active, intelligente (…) il est grand pour avoir fait renaître en France l'ordre du sein du chaos (…) il est grand surtout pour être né de lui seul, pour avoir su, sans autre autorité que celle de son génie (…) se faire obéir par trente six millions de sujets (…) il est grand (…) pour avoir surpassé tous les vainqueurs qui le précédèrent, pour avoir rempli dix années de tels prodiges qu'on a peine aujourd'hui à les comprendre.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 653.
54 Grand homme, si l'on veut; mais poète, non pas.
A. de Musset, Poésies nouvelles, Après une lecture, XV.
55 Il y a exception pour cet homme simple et grand, Pierre Corneille, suivant moi immensément supérieur à Racine, ce courtisan rempli d'adresse et de bien-dire.
Stendhal, Vie de Henry Brulard, 41.
56 (…) il est petit de passer sa vie à dire comment les autres ont été grands.
Stendhal, Souvenirs d'égotisme, p. 232.
57 Ô Waterloo ! je pleure et je m'arrête, hélas !
Car ces derniers soldats de la dernière guerre
Furent grands; ils avaient vaincu toute la terre (…)
Hugo, les Châtiments, L'expiation, V, XIII, 2.
58 Quand tout se fait petit, femmes, vous restez grandes (…)
Oh ! oui, vous êtes bien le sexe fier et doux,
Ardent au dévouement, ardent à la souffrance (…)
Dont l'âme à la hauteur des héros s'élargit (…)
Hugo, les Châtiments, VI, VIII.
59 Les grands événements, les grands hasards, les grandes aventures, les grands hommes, Dieu merci, on en a assez vu, on en a par-dessus la tête.
Hugo, les Misérables, IV, I, I.
60 Dans les sciences expérimentales les grands hommes ne sont jamais les promoteurs de vérités absolues et immuables. Chaque grand homme tient à son temps et ne peut venir qu'à son moment; en ce sens qu'il y a une succession nécessaire et subordonnée dans l'apparition des découvertes scientifiques.
Cl. Bernard, Introd. à la médecine expérimentale, p. 81.
61 Ces grands philosophes sont des explorateurs. Ceux qui sont grands ce sont ceux qui ont découvert des continents. Ceux qui ne sont pas grands ce sont ceux qui n'ont pensé qu'à se faire recevoir solennellement en Sorbonne.
Ch. Péguy, Note conjointe, p. 60.
(Avec un nom propre).REM. On remarquera que l'épithète se met avant le substantif lorsqu'on parle du mérite du personnage : le grand Alexandre. Mais, lorsqu'on veut distinguer le personnage d'autres qui portent le même nom, alors l'épithète doit toujours être après le substantif : « Alexandre le Grand » (Littré). a Le grand Corneille et le grand Condé (→ Époque, cit. 5). || Le grand Frédéric. || Notre grand Molière.
62 Vive la mémoire du grand Colbert, qui fit naître l'industrie en France (…)
Voltaire, Lettre à M. Laurent, 3830, 6 déc. 1771.
b Fin XVIIe. || Albert le Grand. || Henri le Grand. || Louis le Grand. || Napoléon le Grand. || Pierre le Grand.
63 Je n'ai point encore achevé l'histoire de ce héros russe nommé Pierre le Grand (i.e. Histoire de l'empire de Russie sous Pierre le Grand, publiée en 1767).
Voltaire, Lettre à la duchesse de Saxe-Gotha, 31 juil. 1761.
64 Rois vainqueurs ou bénis, se disputant entre eux
Ces fiers surnoms le grand, le beau, le fort, le juste (…)
Hugo, la Légende des siècles, XII, III.
Par ext. (en parlant des choses et qualités humaines). Beau, grandiose, magnifique, noble. || Quelque chose de grand s'accomplit (cit. 16). || Grandes actions (→ Accoutumer, cit. 11). || Grands desseins. || Grandes choses (cit. 19 et 20 → aussi Appliquer, cit. 21; exécuter, cit. 5). || Grand ouvrage. Magistral. || Rien de grand ne se fait sans audace (cit. 16), sans fanatisme (cit. 7). || Grande âme, grand caractère, grand cœur. Courageux, fier, généreux, magnanime. || De grand cœur (cit. 49). || Grands sentiments. Élevé. || Ce qu'il y a de plus grand. Cime, comble, faîte, sommet. || Grand art. || La grande poésie. || De grande classe. Excellent. || Le grand siècle. || La Grande Armée. || Rien n'est plus grand que ce mot de… || Seul le silence est grand… (→ Faiblesse, cit. 32). Alchim. || Le grand œuvre.
65 Voyons les dernières paroles d'Épicurus, et qu'il dit en mourant : elles sont grandes et dignes d'un tel philosophe (…)
Montaigne, Essais, II, XVI.
66 Attale a le cœur grand, l'esprit grand, l'âme grande,
Et toutes les grandeurs dont se fait un grand roi (…)
Corneille, Nicomède, II, 3.
67 (…) l'autre, et par l'avantage d'une si haute naissance, et par ses grandes pensées que le ciel envoie (…) semble né pour entraîner la fortune dans ses desseins et forcer les destinées.
Bossuet, Oraison funèbre du prince de Condé.
68 Les hommes qui embellirent le siècle de Louis XIV par tous ces talents ne seront jamais oubliés (…) Tout le monde convient que ce grand siècle passé fut celui du génie (…)
Voltaire, Lettre au baron de Faugères, 4322, 3 mai 1776.
69 Tout était grand, le lieu, le moment : et, chose rare, les paroles ne furent nullement au-dessous. La sagesse du Dauphiné, l'austérité du Vivarais, le tout animé d'un souffle de Languedoc et de Provence.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., III, IV.
70 La probité, la sincérité, la candeur, la conviction, l'idée du devoir, sont des choses qui, en se trompant, peuvent devenir hideuses, mais qui, même hideuses, restent grandes; leur majesté, propre à la conscience humaine, persiste dans l'horreur (…)
Hugo, les Misérables, I, VIII, III.
71 Il est impossible d'imaginer une grande civilisation sans une grande littérature.
G. Duhamel, Refuges de la lecture, VIII, p. 274.
72 Maintenant je sais que l'homme est capable de grandes actions. Mais s'il n'est pas capable d'un grand sentiment, il ne m'intéresse pas.
Camus, la Peste, p. 179.
Iron. et péj. Emphatique, exagéré, grandiloquent. || De grands mots (→ Assommer, cit. 9; déclamateur, cit. 3). || Vos grandes phrases ne me touchent pas.
N. m. Littér. || Le grand : ce qui est grand, élevé. Grandeur, sublime. || Affectation (cit. 2) du grand. || « Aller au delà du grand » (→ Enfler, cit. 32). || Le grand et le sublime de la religion (→ Esprit, cit. 119). || Aller, viser au grand (dans la vie, dans l'art…). || Amour, culte du grand.
73 Des cinq sources du grand. Il y a (…) cinq sources principales du sublime… (l') élévation d'esprit (…) le pathétique (…) les figures (…) la noblesse de l'expression (…) la composition et l'arrangement des paroles (…)
Boileau, Traité du sublime, VI.
4 Grand, adj. f. (vx, ou dans des expressions).REM. L'adjectif grand, comme le lat. grandis, n'avait en anc. franç. qu'une terminaison pour les deux genres : « Le discord et les grands haines » (Froissart). On corrigea longtemps ce qui paraissait une anomalie en marquant par une apostrophe la prétendue élision du e. Littré proteste encore contre l'usage d'écrire grand'mère, grand'messe : « Il serait meilleur de supprimer cette apostrophe (…) mais un homme seul n'a pas autorité suffisante pour cela. » L'Académie en 1932 a finalement reconnu l'orthographe grand-mère, grand-messe déjà adoptée par Hatzfeld à la fin du siècle dernier. En dehors des véritables mots composés, qu'on trouvera à l'ordre alphabétique, la langue a retenu un certain nombre d'expressions où grand ne s'accorde pas. || Grand-rue : la rue principale (→ Angle, cit. 4; anxiété, cit. 8, boyau, cit. 2). || Grand-route. || Grand-messe (opposé à messe basse). → Fixer, cit. 22. || La grand-chambre des Parlements d'autrefois. || Grand-croix. || Avoir grand-faim, grand-soif (→ Boire, cit. 17). || J'ai grand-peur que cela ne tourne mal (→ Assurance, cit. 2). || Faire grand-pitié.
74 Si le Roi m'avait donné Paris, sa grand'ville (…)
Molière, le Misanthrope, I, 2.
75 (Il) couchera dans votre grand chambre avec sa mie.
Racine, Lettres, 173, 31 mars 1698.
76 Il fallait parlementer, plaider, demander pardon pour des fautes imaginaires. Je n'y manquais jamais, car j'ai toujours eu grand pitié de ces natures douloureuses.
G. Duhamel, Biographie de mes fantômes, p. 176.
76.1 Un jour qu'elle allait par la Grand'Rue, qu'on appelle aussi rue Grande, Mme Gauthier-Lenoir avait vu le lieutenant du train des équipages marchant sur les talons d'une jeune veuve qu'il déshabillait (il n'y a pas d'autre mot) du regard.
M. Aymé, le Passe-muraille, p. 168.
Loc. adv. À grand-peine, à grand'peine (graphie archaïque) [→ Peine, cit. 27] : très difficilement. || Grand-chose. Vx ou très littér. en emploi positif. Beaucoup (→ Cause, cit. 49, Molière).REM. S'est employé au positif jusqu'au XVIIe s.
76.2 C'est bien un résultat, un très important résultat. Mais il ne faudrait pas (…) laisser croire que Don Juan satisfasse un besoin d'absolu. Il obtient un résultat pratique, voilà tout : 1o son propre orgasme; 2o l'exhibition de son orgasme; 3o l'orgasme de sa partenaire; 4o la contemplation de cet orgasme. C'est déjà grand-chose, nous sommes d'accord.
Francis Ponge, le Parti pris des choses, p.183.
Mod. Au négatif. Pas grand-chose : peu de chose (→ Casquette, cit. 2). || Cela ne vaut pas grand-chose. || Ce n'est pas grand-chose. || Il n'en sortira pas grand-chose de bon.N. (1830). Fam. || Un, une pas grand-chose : personne qui mérite peu d'estime ou de considération (→ ci-dessous, cit. 77 et 79).
77 (…) quel pas grand'chose ! mais bien rigolo tout de même
Zola, la Terre, IV, III, p. 328.
78 Mais je ne vaux pas grand'chose non plus et je me demande si mes accès d'humilité ne sont pas, eux aussi, inspirés par une espèce d'orgueil.
G. Duhamel, Salavin, I, XV.
79 Son galant, ça devait être un pas grand'chose, qui ne travaillait pas (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XVII.
———
III Adv. et loc. adv.
1 a (Dans des expressions). Voir grand, faire grand : avoir de grands projets, de grandes vues, faire de grandes réalisations. || Il a su voir grand. || Il s'est ruiné, il a vu trop grand. || Un architecte qui fait grand.
80 Voici quelques-uns des reproches unanimement adressés à Shakespeare : (…) Dépasser le but. — Avoir trop d'esprit. — N'avoir pas d'esprit. — Faire « trop grand ». — « Faire grand ».
Hugo, William Shakespeare, II, I, 1.
81 On dit depuis quelque temps : Faire grand, pour travailler en grand (…) Faites grand, Sire, fut une flatterie adressée dans le temps à Napoléon III (…) Faire grand est très peu français.
Littré, Suppl., art Grand.
82 Voir grand, Avoir des vues larges, excessives. On dit de même Faire grand.
Académie, Dict. (éd. 1932).
Yeux ouverts (tout) grand. → aussi ci-dessus (cit. 20 et supra) Grands (adj.) ouverts.
Par ext. || Ganter grand (personnes). || Chausser, tailler grand, plus grand que la taille indiquée (chaussures, vêtements).
b Familier (langage enfantin) :
82.1 Elle se pencha, l'embrassa encore, respira encore — jusqu'au vertige, le parfum ensoleillé des cheveux de son enfant. — Je t'aime plus grand que la mer, dit-elle.
M. Duras, les Petits Chevaux de Tarquinia, p. 137.
2 Loc. adv. (1671). En grand : en observant de grandes dimensions, un vaste plan; hors de toute vue étroite. || Il a réalisé en grand ce que vous avez fait en petit. || Faire en grand une culture, un élevage. (1903, in D. D. L.). || Fabriquer en grand, sur une grande échelle. || Il faut voir les choses un peu en grand, sans s'attarder aux détails. Gros (en).
83 Les petites machines ne réussissent point en grand parce que les frottements les dérangent : il en est de même des États; la Chine ne peut se gouverner comme la république de Lucques.
Voltaire, Pensées sur l'administration publique, XXVI.
84 Les opérations rurales sont toutes utiles, mais la plupart ne le sont que lorsqu'on a les moyens de les faire un peu en grand. Autrement il vaut mieux se borner à son affaire et la bien conduire.
É. de Senancour, Oberman, LXVII.
85 Il faut tenter une expérience en grand, répondit froidement le grand Cointet, car ce qui réussit dans une marmite échoue dans une fabrication entreprise sur une grande échelle.
Balzac, Illusions perdues, Pl., t. IV, p. 960.
86 Une culture en grand, avec beaucoup d'argent, des mécaniques, d'autres affaires encore, tout ce qu'il y a de mieux comme science.
Zola, la Terre, IV, V, p. 372.
3 Loc. adv. (1660). Vx. À la grande : avec faste, comme les grands seigneurs.
4 Adv. Régional (Suisse). Très (surtout dans l'expr. grand beau). || Il fait grand beau, aujourd'hui.
CONTR. Petit. — Minime. — Bref, court. — Exigu. — Faible. — Médiocre, modeste. — Bas, mesquin.
DÉR. et COMP. Grandelet, grandement, grandesse, grandet, grandeur, grandir. Agrandir. Mère-grand, super-grand. Grand-angle (V. 1. Angle), grand-angulaire, grand-chantre (V. Chantre), grand-croix, grand-duc, grand ensemble, grande surface, grand-livre (V. 1. Livre), grand magasin (V. Magasin), grand-maman, grand-mère, grand-messe, grand-oncle, grand-papa, grand-père, grands-parents, grand-tante, grand-voile (V. 2. Voile).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • grande — 1. ‘De tamaño, importancia, intensidad, dotes, etc., superiores a lo común o regular’: Vive en una casa grande; Torear siempre fue su gran sueño; Sintió un malestar grande; Es un gran poeta. Referido a persona significa también, sobre todo en… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • grande — o gran adjetivo 1. (ser / estar, antepuesto / pospuesto) Que ocupa mucho espacio o que sobresale por su tamaño o dimensiones: Es una ciudad demasiado grande para mí. Tu niño está muy grande para su edad. dedo* grande. grandes almacenes*. Antónimo …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • grande — (Del lat. grandis). 1. adj. Que supera en tamaño, importancia, dotes, intensidad, etc., a lo común y regular. 2. Dicho de una persona: De edad avanzada. 3. ant. Abundante, numeroso. ¶ MORF. sup. irreg. máximo. 4. m. Prócer, magnate, persona de… …   Diccionario de la lengua española

  • grande — [lat. grandis ]. ■ agg. 1. a. [di spazio, territorio, superficie, che supera la misura ordinaria: un g. palazzo ] ▶◀ ampio, esteso, largo, lungo, (ant.) magno, spazioso, vasto. ◀▶ corto, piccolo, ridotto, stretto. ● Espressioni: grande magazzino… …   Enciclopedia Italiana

  • grande — grande, a lo grande expr. con lujo, ostentación, sin escatimar. ❙ «...te ofrecemos una participación como socio capitalista y luego a vivir a lo grande.» Ramón Escobar, Negocios sucios y lucrativos de futuro. ❙ «Me lo pasé a lo grande.» Javier… …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • Grande pá! — Saltar a navegación, búsqueda Grande pá! Género Serie de TV País  Argentina …   Wikipedia Español

  • Grande, pa!!! — ¡Grande Pa! País originario  Argentina Canal Telefe Transmisión …   Wikipedia Español

  • grande — gránde s. m., pl. gránzi Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  GRÁNDE s.m. (Rar) Nobil spaniol. [< sp. grande]. Trimis de LauraGellner, 20.04.2005. Sursa: DN  GRÁNDE s. m. nobil spaniol. (< …   Dicționar Român

  • grande — adj. 2 g. 1. Que tem dimensões mais que ordinárias. 2. Extenso. 3. Comprido. 4. Crescido, desenvolvido. 5. Poderoso. 6. Grave. 7. Copioso. 8. Intenso. 9. Profundo. 10. Heroico. 11. Respeitável. 12. Corajoso. 13. Magnânimo. 14. Bom. 15. Magnífico …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Grande — puede referirse a: Lo que tiene mucho tamaño. Véase también: gran Topónimo Río Grande Apellido Loreto Grande …   Wikipedia Español

  • Grande — *Grande, Germany *The Italian, Portuguese, Spanish and French word meaning big or large *The Rio Grandeee also*Grand …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.